Rap FR : News et Chroniques

Kool Shen - Sur le fil du rasoir [Chronique]

« C’est le nouveau phénoménal freestyle du visage pâle, le babtou est de retour… »

Cela fait déjà quelques années que le babtou s’est réorienté vers autres choses que le rap. Tout d’abord en tant qu’acteur, même si son exposition cinématographie est minime. Mais également en tant que joueur de carte professionnel. C’est donc entre deux parties de poker que Bruno Lopes alias Kool Shen nous présente son 3ealbum solo « Sur le fil du rasoir ». C’est ainsi qu’il fait un énième retour inespéré par ses aficionados. Mais avec près de trente ans de carrière dans les pattes, a-t-il toujours des choses à raconter ?

Pour pal mal de gens, l’argent est un des motifs phare de son comeback. Pour d’autres qu’il n’a plus tout simplement sa place dans notre art de rue vu son âge. Et certains ados et jeunes adultes, se disant écouter du rap, se demandent même qui est ce Kool Shen. Ce dernier leurs donne une réponse sur « Déclassé », un morceau égotrip et freestyle en guise d’introduction à l’album. Cependant le reste de la galette est tout autre. Le thème récurrent de son album est la mélancolie, cette noirceur qui colle à la peau du « côté sombre du Nique Ta Mère ». En effet sur le titre « Over », on retrouve par analogie des éléments du morceau « Un ange dans le ciel ». Le son est très poignant d’une part, par les paroles du rappeur mais également par sa mélodie douce. D’autres titres suivent cette lignée : « Au pied de mon âme » et « Sais-tu danser », où Kool Shen arrive à utiliser les mots qui s’imprègnent au mieux de la musique. A la lecture d’un intitulé comme justement « Sais-tu danser » on aurait pu penser à une chanson quelque peu joyeuse. Mais non, la tristesse, la galère et la routine sont toujours présents dans l’éloquence du rappeur : « Sais su danser la survie ? Ils t’apprendront la choré. ». L’album est vraiment sombre dans l’ensemble. « Edgar » le storytelling de l’album suit également cette ligne directrice. L’histoire banale d’un mec anodin. Un simple récit où l’ex membre de NTM dénonce cette méprisance de l’être humain envers une certaine catégorie de personne. Au vu de l’actualité, Kool Neshé sentait le besoin d’écrire une chanson contre le front nationale. Sur « La France est internationale », le rappeur s’exprime à la place des jeunes de nos jours. On pourrait croire qu’il ait déjà traité ce thème maintes et maintes fois dans sa carrière. Mais loin de là, c’est seulement la deuxième fois que l’artiste s’arrête sur ce sujet, après « Plus jamais ça » extrait de l’album « Paris sous les bombes ».

Kool Shen reste fidèle à lui-même de façon générale. Le choix de ses instrus colle parfaitement à son style confectionné depuis le Suprême. Du 90 BPM, un flow remarquable, on retrouve le rappeur à un niveau prodigieux. Cependant en 2016, il s’essaie à la tendance sur les conseils de son fidèle acolyte Jeff Le Nerf. C’est donc sur de la trap, des beat lents que Bruno s’oriente et s’expérimente sur « Faudra t’habituer », « Ghetto Youth » ou encore « La France est internationale ».  Il utilise même un soupçon d’autotune sur ce dernier. Mais ce mouvement ne lui va pas. On pourrait croire que tout cela est fait afin d’enrôler quelques ados en route. Le point fort du rappeur, c’est sa façon de rapper. Il sait d’adapter à tout style de morceau. Le titre « Sur le fil du rasoir » est une démonstration de ce que le bougre sait faire de mieux. Il pose là l’un des meilleurs sons de l’album. Toutefois  le morceau que la plupart écouteront en priorité, essentiellement par curiosité, est « Classic » en duo avec un autre grand rappeur français : Lino. Hélas, la musique reste très monotone et peu entrainante. Même si les deux protagonistes lâchent de bons couplets,  le morceau est loin d’être un classique et ne marquera pas les esprits. En tout cas pas plus qu’un Kool Shen/Oxmo Puccino par exemple. Coté featuring on notera également la présence de Jeff le Nerf et sa femme Sonia Nesrine, Soprano qui vient épauler Kool Shen par sa puissance vocale. Et enfin Lyricson sur « Over » qui pour le coup prit la place de Blacko. En effet ce titre était initialement prévu sur le projet « Crise de conscience », album de Kool Shen sorti en 2009. Après l’avoir écarté, le rappeur décide finalement de le ressortir du placard. Ce qu’il manque à ce projet est la présence d’un Zoxea. En effet les deux compères ont souvent travaillé mutuellement à la conception de leurs projets.

Sept ans après son dernier album solo, Kool Shen n’a perdu ni de sa verve ni de son flow. « Sur le fil du rasoir » est un projet très honorable et fera oublier son absence depuis quelques années sur la scène hip hop.  L’album est assurément sont mais tout fan du rappeur y trouvera de quoi se régaler. A 50 ans, Kool Shen a encore des choses à dire. Et démontre qu’à travers ce projet l’âge n’empêche pas d’être moderne. « Sur le fil du rasoir » reste un opus non négligeable de l’un des précurseurs du rap français et permet d’ajouter une non mauvaise ligne à son CV. Même s’il a voulu tenter de nouvelles expériences musicales, Kool Shen n’oublie pas de rester… « Authentik ».

Les 5 meilleurs titres pour ma part : Déclassé, Au pied de mon âme, Sais-tu danser, Sur le fil du rasoir, Debout

14/20

Commentaires (Facebook)
Commentaires
  • Aucun commentaire visible

Vous n'êtes pas autorisé à poster des commentaires
Se connecter | S'inscrire

Profil

Djiefté
Popularité99%
Commentaires4576
Amis25
Articles431
Commentaires de blog188
Visites1446854
Rap FR : News et Chroniques

Les news et chroniques d'albums de rap français. Suivez les bons sons sur facebook : Chroniques rap français.

Nouveaux articles